Le Parlement européen contre la vente en pharmacie de l’e-cigarette

Le Parlement européen a tranché sur la position sur le classement de l’e-cigarette comme médicament. Les députés ont voté contre la proposition d’offrir le statut de médicaments aux cigarettes électroniques. Cette décision met fin à la polémique sur ce projet de texte émanant de la commission européenne.

vapoteur de cigarettes électroniques

Un projet qui tombe à l’eau

L’idée de considérer la cigarette électronique comme un substitut nicotinique a été rejeté par les députés européens à Strasbourg. Cette proposition veut que ce type de cigarette soit vendu en pharmacie en tant que médicament. Cette réglementation a longtemps partagé les avis des médecins spécialisés dans la lutte contre le tabagisme. Sa vente ne sera donc soumise à aucune procédure d’autorisation.
Ce projet proposé par la commission européenne a été soutenu par les élus socialistes et verts ainsi que le Conseil des ministres de l’Union européenne. Il porte plus précisément sur le renforcement des contrôles de ce dispositif de substitution du fait que ces répercussions sur la santé sur le long terme sont encore méconnues. Les élus de droite ont massivement contre parce que son adoption pourrait réduire l’effort sur l’arrêt tabagique.
Cette décision devra faire la joie des boutiques spécialisées et les buralistes. Sa vente a en effet progressé en peu de temps que certains vendeurs ont vu leur chiffre d’affaires grimper plus vite que prévu. La faible toxicité a favorisé ce succès. Ce qui n’est pas le cas chez les producteurs de tabac. Leur vente a baissé d’un coup et cette chute n’est pas près de s’arrêter.

Tenue de la mise en garde

Malgré l’interdiction de vente en pharmacie de l’e-cigarette, les députés ont tenu à interdire sa vente aux mineurs. Il en est de même pour les publicités. Ils ont toutefois voté en faveur de la mise en garde sur la couverture des paquets sur ses effets sur la santé. Elle doit être accompagnée d’une image dissuasive d’une taille minimale de 30%.

Une réflexion au sujet de « Le Parlement européen contre la vente en pharmacie de l’e-cigarette »

  1. Pourquoi faut-il que les uns ou les autres veuillent s’arroger un monopole pour tout ?
    La cigarette électronique est un bon moyen pour encourager les fumeurs qui souhaitent se libérer de leur addiction et c’est bien là le principal …
    Dès lors que le produit inséré est « encadré » par des instances sanitaires, pourquoi la cigarette électronique ne serait-elle pas librement vendue ?
    A noter que son utilisation est désormais interdite dans les Administrations françaises mais je trouve ça normal : les cigarettes à l’eucalyptus aussi ! lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>